Les valeurs portées par la marque.

Enfant, je passais une partie des mes vacances près de Bordeaux à Saint Sulpice. A côté de la propriété se trouvait la ferme avec plusieurs bâtiments destinés à accueillir les engins pour cultiver les terres, des grandes cuves pour y mettre le raisin, les écuries pour les chevaux de labours, les étables et d’autres abris pour les cochons, et les volailles.

Bon en fait d’engins, je devrais parler d’outils car rien n’était mécanisé. Non ça n’était pas à l’ère préhistorique…mais les années 1965-1970, donc finalement pas si vieux que ça ! Mais je me rappelle que les terres étaient labourées avec une charrue tirée par deux chevaux, complètement dingue quand on pense qu’aujourd’hui les roues d’un tracteur font deux mètres de diamètre, avec une cabine climatisée…

Pas loin de la ferme, au bout d’un chemin de terre, il y avait des arbres fruitiers. En particulier des brugnoniers (c’est le nom de l’arbre sur lequel pousse le brugnon). Même pas la peine de grimper dans l’arbre. A cette saison, les branches sont alourdies par le poids des fruits. Il n’y a qu’à tendre la main pour cueillir le brugnon, il est un peu chaud à sa surface, chauffé par le soleil, plus frais lorsque l’on croque à pleines dents, la chair libère un jus sucré, plein de douceur qui donne forcément envie de prendre une autre bouchée…simplement délicieux !

Pourquoi c’était si bon ? Pourquoi c’est si difficile de trouver des fruits qui ont du goût aujourd’hui ? La réponse tient en quelques mots: un naturel complet, et le respect de la saisonnalité et de la maturité. L’arbre n’est pas aspergé de trucs toxiques pour protéger des bestioles, et puis on cueille les fruits quand ils sont murs. On peut pas faire plus simple en fait…Mais depuis maintenant un bon bout de temps, on est parti dans une course effrénée, une dérive absolue, une quête sans fin (une quête de quoi au fait …?) Impossible de trouver des trucs qui ont du goût aujourd’hui…

Alors la marque BEYSSAC dans tout ça ? et bien mon objectif avec la création de cette marque, c’est de contribuer (oui, je dis “contribuer”, je vais pas y arriver tout seul…) à maintenir des savoir faire dans nos régions, faire en sorte que l’artisan qui travaille bien, qui suit les cycles de la nature, soit récompensé en gagnant sa vie avec ce qu’il produit. C’est une marque qui promeut l’authenticité, et le goût.

Et pourquoi ce nom BEYSSAC ? Ca vient d’où ? BEYSSAC est un lieu dit qui se trouve sur la commune de Marmande dans le Lot et Garonne. Ce lieu dit est l’origine de ma famille, un fait historique fait que l’on en porte le nom depuis quelque temps maintenant.

Donner mon nom à cette marque, c’est un acte d’engagement, oui ça m’oblige à proposer le meilleur, ça m’oblige à être exigent envers moi-même mais aussi envers ceux avec lesquels je travaille, en particulier les artisans-producteurs qui doivent avoir un objectif d’excellence dans leur travail. Moi, mon rôle est de les aider à faire connaître leurs produits, à trouver des marchés, à vendre leurs productions à des prix raisonnables (raisonnables…oui, c’est pas clair hein…! on y reviendra plus tard)

Bon, voilà vous en savez un peu plus sur ce que l’on veut faire. Je rédigerai d’autres articles pour compléter les choses…mais soyez patients !