Champagne BEYSSAC BELLEAUCOURT, la recherche de la qualité

Notre famille est établie dans le département de la Marne depuis dix générations dans le village de Coulommes la Montagne. Notre propriété, Le chateau de Belleaucourt, est entouré de vignobles. L’acquisition de vignes s’est faite progressivement au cours des années. Les parcelles sont plus particulièrement sur la commune de Coulommes, quelques autres sont sur les villages voisins. L’exploitation des vignes, les vendanges et la vinification sont faites par l’un des vignerons du village, ami de la famille, et vigneron depuis cinq générations.

Nos vins sont d’une grande qualité, une attention rigoureuse à la sélection des raisins (vendanges manuelles, quatre contrôles avant pressoir, 8000 kgs retenus après tri sur 10000 kgs cueillis) pour ne conserver que les raisins à maturité.

Un premier contrôle fait par le cueilleur, un second fait par le porteur, chaque porteur contrôlant huit cueilleurs, un troisième contrôle fait par le débardeur et enfin un quatrième contrôle fait par le vigneron au moment de la pesée. Ces contrôles sont importants pour ne conserver que les grappes à maturité et obtenir naturellement un degré d’alcool satisfaisant sans ajout de sucre.

4000 kilos de raisin donnent 25,5 hectolitres de jus de raisin, fractionné en trois qualités:

  • Premier hectolitre n’est pas conservé à cause des poussières qu’il contient
  • 20,5 hectolitres de jus appelée la cuvée, le jus entre la peau et les pépins, est la qualité la plus intéressante.
  • 3 hectolitres de première taille: jus moins acides et plus colorés, obtenu en pressant un peu plus, porteur d’arômes végétaux
  • 2 hectolitres de deuxième taille, encore moins acide et plus coloré, cette deuxième taille n’est pas conservée.

Tous ces jus sont ensuite mis en cuve pendant 12 heures. Au bout de ces douze heures, tous les gros résidus sont retombés et l’on peut alors filtrer pour ne conserver que le jus clair. 

Les jus sont goûtés, on les achemine vers leur cuve définitive et ceux qui n’ont pas suffisamment de caractère sont mis en barrique.

Le choix de la cuve définitive se fait par parcelle, cépage, vieille vigne et vigne moins ancienne.

A partir d’un pied de cuve porté à 25° celsius on ajoute du souffre pour créer les levures naturelles qui serviront à ensemencer les autres cuves et provoquer la fermentation alcoolique.

On recherche la grande maturité de vin (11° à 11,5°) pour conserver le goût du terroir et du raisin, sans ajout de sucre. La vigne est travaillée pour qu’elle ne porte pas trop de raisin, celui-ci peut muter de façon optimale et produit naturellement les 11° à 11,5° d’alcool.

Au fur et à mesure du temps se fait la fermentation malo lactique, l’acide malique se transforme en acide en acide lactique et libère des bactéries. Il y a à cette étape une perte d’acidité.

Une fois cette fermentation faite on laisse le vin se reposer jusqu’en Février ou l’on démarre les assemblages. Cinquante cuves peuvent entrer dans la composition d’un vin.

Les vins sont goutés tous les jours (vérification si fermentation est ok, cuve qui déborde, vin qui tourne au vinaigre…)

Les assemblages sont faits dans une cuve spécifique, cuve d’assemblage, avec ajout de levures naturelles et de sucre à hauteur de 24g par litre de vin.

Les vignes sont travaillées de façon naturelle, entretenues manuellement. La trajectoire Bio a été prise en 2018 et devrait être labellisée Bio en 2021.

Nous expérimentons des techniques naturelles pour l’entretien naturel. L’utilisation d’infusion d’écorce de saule en est un exemple.

Ses effets sur l’oïdium et le mildiou sont avérés et permettent à la vigne de diminuer et neutraliser les effets de stress liés a l’application de cuivre et de souffre mais également de réduire considérablement les effets de sporulation (mécanisme de formation et de libération des spores) de ses deux maladies . l’infusion d’écorce de saule (osier ) peut être associés au cuivre et au souffre.

Nous avons donc la possibilité de diminuer les doses de ses deux intrants. L’infusion d’écorce de saule outre son rôle de fongicide, est également un stimulateur de défense naturelle grâce aux polyphénols, auxine et tout particulièrement à l’acide salicylique qu’elle contient. L’écorce de saule : Un excellent stimulateur des défenses naturelles sur la vigne et sur la totalité des plantes.

Nous proposons trois cuvées:

Cuvée Prestige (80% Meunier, 10% Chardonnay, 10% Pinot noir)

Cuvée Extra Brut (25% Meunier, 50% Chardonnay, 25% Pinot noir)

Cuvée Rosé (68% Meunier, 8,5% Chardonnay, 8,5% Pinot noir)

Nous sommes à la recherche de la qualité en privilégiant un mode de culture naturel pour que l’on retrouve dans le vin les goûts du terroir et du raisin.